Musée du Quai Branly

29 novembre 2018.

Une exposition sur Madagascar nous attend au musée du Quai Branly à Paris. C’est parti !

Pour le jeune Mani, originaire du Bangladesh, c’est l’occasion de voir la tour Eiffel de près pour la première fois. Ce n’est pas rien, tout de même. Moment d’émotion !


Nous jetons d’abord un œil à la géographie et à l’histoire de cette grande IIe, dite « l’île rouge », au large des côtes est-africaines mais aussi tournée vers l’Asie. D’où beaucoup de métissages dans la population, la culture. Une île qui connaît le sens du mot « Migration ».

Une nature incroyablement riche et variée (baobabs parfois gigantesques et réservoirs d’eau…), zébus (vaches à bosse) pour ne dire que deux mots. Le riz et la vanille y sont des ressources primordiales.


Puis nous découvrons l’architecture des maisons traditionnelles, les objets du quotidien. Devenus objets d’art aussi parfois, ou objets sacrés, comme les amulettes de protection en corne de zébu.

Dans notre groupe de l’Asti, trois Comoriens Fata, Hadidja et Moussa nous expliquent certains usages communs à leurs îles des Comores et à Madagascar, par exemple la fabrication des chapeaux en fibres naturelles. Cela les fait penser à leurs grands-mères…

Enfin, nous approchons un petit peu du monde des morts et des pratiques qui les entourent, avec notamment ce court film sur la cérémonie du retournement des morts.

Bref, une variété et une beauté extraordinaires dans ce pays, qui pourtant est le 5e plus pauvre du monde… Pourquoi ??

Terminons avec ce proverbe malgache : « La vie est un enchaînement de perles ».

  Magali et Marina